Wils Théagène

Cofondateur

STRACCEL

Mis en ligne le 12/01/17

Un homme qui n’a pas peur du changement

Originaire d’Haïti, Wils Théagène est arrivé au Québec avec sa famille à l’âge de six ans. Depuis dix ans, cet entrepreneur et investisseur reconnu est cofondateur de STRACCEL, une firme de service en fusions, acquisitions et d’investissements spécialisés dans le domaine des technologies propres. L’entrepreneur est aussi formateur pour le Ministère des Finances du Québec auprès d’entrepreneurs en technologies propres à la recherche de financement. Wils Théagène a longtemps travaillé dans le monde des PME qu’il connaît très bien. Aujourd’hui, son rôle est de répondre aux besoins de ces PME innovantes.

« L’ensemble des industries est touché directement ou indirectement par l’innovation et la technologie. »

Il y a cinq ans, Wils Théagène a cofondé Smart CleanTech Partners, une firme spécialisée dans le domaine des technologies propres, qui regroupe les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, l’eau, l’agriculture durable et plus spécifiquement le secteur des technologies propres intelligentes. La spécialité de Smart Cleantech est de trouver un ou des partenaires stratégiques qui vont amener de l’argent et des clients. Suite à une expansion rapide, l’entreprise investit également dans les PME et a renouvelé son image de marque. Elle est maintenant connue sous le nom de STRACCEL (Stratégie accélération).

Q : Quelle méthode gestion préconisez-vous?

R : J’aime travailler avec des gens passionnés comme moi.  Je veux que mes collègues et moi travaillions ensemble, dans la même direction, pour établir un objectif commun.

Q : Qui a été votre plus grand mentor?

R : J’ai toujours été inspiré par les hommes d’affaires noirs. Par exemple, quand j’étais plus jeune, j’ai lu le livre de Reginald Lewis, et j’ai tout de suite été inspiré. C’est un des premiers Afro-Américains à avoir eu beaucoup de succès en affaires. D’ailleurs, je suis fier de dire qu’aujourd’hui je fais un peu comme lui, de la vente et achat d’entreprises. Reginald Lewis a fait un don de plusieurs millions à Harvard, où il a maintenant un pavillon à son nom!

Q : Qu’est-ce qui vous inspire? 

R : En siégeant au Conseil d’administration de la fondation KANPE, j’ai la chance de rencontrer des gens qui m’animent énormément. Ce sont tous des exemples à suivre pour moi. D’un autre point de vue, je suis également très inspiré quand je vois des jeunes de la communauté noire qui s’impliquent dans le milieu corporatif ou comme entrepreneur.

La force des partenariats

Avant d’obtenir un diplôme en gestion de l’Université McGill et une maîtrise en finance de l’Université du Québec à Montréal, Wils Théagène a également effectué un BACC en génie chimique à l’École Polytechnique. Avant de cofonder Smart CleanTech Partners, l’entrepreneur a occupé plusieurs fonctions auprès de grandes et de petites entreprises. Avec sa formation en ingénierie et en finances, monsieur Théagène a également oeuvré au sein de grandes entreprises comme Bombardier et Hydro-Québec avant de se lancer en affaire.

Q : D’où vous est venue l’idée d’aider les PME au Québec?

Mon rêve d’enfance a toujours été d’avoir ma propre entreprise, et d’y être entouré de gens dynamiques. Je me suis très rapidement rendu compte qu’au Québec, il y avait une grande problématique à construire des PME de plus de 100 millions qui vont jouer un rôle à l’international. Mon objectif, c’est d’aider ces petites et moyennes entreprises afin qu’elles atteignent le seuil des 100 millions. Pour moi, ces PME sont les Couche Tard,Bombardier ou Cirque du soleil de demain.

Favoriser le développement de son pays d’origine

L’homme d’affaires a toujours voulu conserver un lien avec son pays d’origine; il se tient au courant des enjeux d’actualité touchant Haïti dans le but d’y contribuer à sa manière. En s’impliquant avec KANPE, Monsieur Théogène contribue à l’amélioration de certains enjeux socio-économiques importants à Haïti. En utilisant son réseau de contacts, il permet au pays de jouir de financement ainsi que des projets d’innovations technologiques propres et durables. KANPE est un mot créole qui signifie « se tenir debout ». Pour l’entrepreneur, c’est important de s’impliquer auprès de ce bel organisme pour discuter des objectifs stratégiques, des actions sur le terrain, du déploiement des diverses interventions, des campagnes de financement, et de toute la portion opérationnelle.

Q : Pourquoi avoir choisi une telle implication? 

Je suis né en Haïti et suis arrivé au Québec à l’âge de six ans. J’ai dû m’adapter rapidement à la réalité québécoise. Ayant grandi à Laval et étant une des premières familles noires de la région, j’ai vite été exposé au sentiment d’être différent. Même si plusieurs organisations visent à aider Haïti, j’ai toujours senti que c’était mon devoir d’aider non seulement mon pays d’origine, mais aussi les jeunes de la diaspora qui sont ici. C’est important qu’ils puissent trouver une image positive, un modèle d’Haïtien en affaires au Québec.

« J’ai toujours été à la recherche de mentors noirs en affaires. Il y avait un manque à ce niveau-là, surtout à Laval où j’ai grandi. »

Inspirer les jeunes Haïtiens de ce monde

Wils Théagène a toujours rêvé de voir grandir le nombre d’entrepreneurs noirs. Selon lui, les entrepreneurs québécois ont de la difficulté à se retrouver dans l’univers du capital et du financement au Québec, et pour les entrepreneurs immigrants c’est encore plus difficile. Pour lui, bâtir la richesse entrepreneuriale contribue à l’effervescence de la communauté noire. « Dans le milieu de l’investissement au Québec,  je vois très peu d’entrepreneurs noirs. Il faut résoudre ce problème, et éduquer les jeunes immigrants à bâtir des entreprises florissantes. J’espère pouvoir les inspirer et les accompagner, surtout du côté du financement et l’investissement, mes spécialités », affirme ce dernier. « Si j’avais un message à donner aux jeunes entrepreneurs noirs de ce monde, c’est : continuer de rêver et de persévérer! »

SUIVEZ LE TRAVAIL DE WILS THÉAGÈNE 

Straccel.com
LinkedIn.com/Straccel