Stéphane Brutus

Doyen par intérim

École de gestion John Molson, Université Concordia

Mis en ligne le 12/01/17

Créer par la recherche

Né d’un père haïtien et d’une mère québécoise, Stéphane Brutus est maintenant doyen par intérim de l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia à Montréal. L’ancien président de la Société canadienne de psychologie industrielle et organisationnelle a également été rédacteur associé de la Revue canadienne des sciences de l’administration avant d’atteindre sa position actuelle. Aujourd’hui, le professeur s’implique auprès de sa communauté d’origine en tant que président du Conseil d’administration du KANPE.

« Toutes les solutions aux enjeux auxquels la société fait face incluent un aspect de gestion. À travers la recherche et l’enseignement qu’elles chapeautent, les écoles de gestion sont devenues des acteurs incontournables dans le monde d’aujourd’hui. Montréal a l’énorme avantage d’en avoir quatre qui sont excellentes. »

sb-banner-3

Q : Qui a été votre plus grand mentor?

J’en ai eu trop pour en mentionner qu’un seul.  Avec le recul, je constate que la plupart de mes mentors ont été des femmes fortes qui ont su briser les obstacles auxquels elles ont fait face à travers leurs carrières.

Q : Combien d’employés avez-vous eu à gérer au total depuis le début de votre carrière?

En ce moment l’école de gestion John Molson compte à peu près 400 employés. Nous avons aussi plus de 9000 étudiants!

sb-banner-1

Un parcours international

Stéphane Brutus a étudié en Colombie-Britannique, en Ohio, puis a effectué un stage post-doctoral en Caroline du Nord. Il a été professeur durant 19 ans, avant de devenir doyen par intérim de l’Université Concordia à Montréal. Ayant grandi dans le quartier de Rosemont à Montréal, Stéphane Brutus a renoué avec Haïti en rencontrant le docteur Paul Farmer, fondateur de Partners in Health, et l’équipe KANPE lors d’un événement à l’Université Concordia.

Renouer avec son pays d’origine

En tant que président du Conseil d’administration de KANPE, Stéphane Brutus veille au bon fonctionnement de ses programmes intégrés qui fournissent aux familles les plus vulnérables du plateau central haïtien les outils, la formation et le soutien nécessaires à leur autonomie financière.

SOS Village

Monsieur Brutus est fier des activités extracurriculaires qui font la renommée de l’Université Concordia et de l’école de gestion John Molson. Un exemple parfait de ceci est l’implication des étudiants du programme de gestion de portefeuille Ken Woods dans SOS Village, une initiative qui vient en aide à des orphelins ghanéens. Le doyen explique sa fierté de voir des étudiants en finances qui gèrent un fonds réel de deux millions de dollars prêts à aller au Ghana pour enseigner l’entrepreneuriat. « Mon devoir comme leader de l’école est d’offrir les opportunités de développement les plus riches et les plus diverses possible. »

Une petite anecdote

« J’ai connu une carrière académique dont je suis très fier. Par contre, j’ai connu mon lot de difficultés à l’école quand j’étais plus jeune. J’ai échoué quelques cours au CEGEP et ça m’a pris un certain temps à « décoller » académiquement. Ce qui m’a sauvé, ce sont des professeurs d’université qui m’ont allumé et ont cru en moi. Je suis donc très conscient du pouvoir incroyable que nous, professeurs, possédons. Chaque nouveau semestre, nous avons une nouvelle opportunité de changer des vies et d’influencer des carrières de façon très significative. »

SUIVEZ LE TRAVAIL DE STÉPHANE BRUTUS

Facebook.com/JMSB
Concordia.com/JMSB

Facebook.com/KANPE
Kanpe.org