Madeleine Féquière

Directrice et Chef du crédit d’entreprise

Domtar

Mis en ligne le 12/01/17

Une femme qui allie culture et finances

D’origine haïtienne, Madeleine Féquière est Directrice et Chef du crédit d’entreprise chez Domtar. Cette leader du monde des affaires québécois fait non seulement la promotion et l’avancement de son domaine d’affaires, mais cumule également les engagements et les implications pour nombre d’organisations du secteur public et d’organismes sans but lucratif. Ses causes de prédilection : le leadership au féminin, le mentorat auprès de la relève d’affaires, les arts et l’éducation. Elle siège entre autres à de nombreux conseils d’administration, comme celui de l’École supérieure de ballet du Québec, du Conseil des Arts de Montréal et de Fonds Capital Culture Québec. Elle est aussi reconnue pour ses implications et le soutien qu’elle continue d’apporter aux femmes et aux jeunes de son pays d’origine à travers la Fondation KANPE.

« S’il est vrai qu’Haïti est désormais ouvert aux affaires, il est rare que l’on s’attarde à l’entrepreneuriat au féminin. Pourtant, nombreux sont les exemples de femmes haïtiennes ayant eu du succès dans le monde des affaires en Haïti comme à l’international. »


Depuis 2008, Madeleine Féquière est Directrice et Chef du crédit d’entreprise chez Domtar, une entreprise qui conçoit, commercialise et distribue internationalement une grande variété de produits à base de fibre. Domtar emploie environ 10 000 personnes et son chiffre d’affaires s’élève à près de 5,4 milliards de dollars américains. Madame Féquière est une spécialiste de la gestion, de l’exploitation et de l’administration des risques, de l’amélioration des modalités de crédit et du commerce mondial. Elle a travaillé sur plusieurs continents dans divers secteurs de l’économie. Cette grande voyageuse est également membre indépendante du conseil d’administration d’Investissement Québec et de l’Université de Montréal. Membre active de premier rang au sein des organisations suivantes : Finance Credit International Business (FCIB), International Credit Trade Finance (ICTF) et Credit Research Foundation (CRF). Conférencière respectée et très sollicitée dans son champ d’expertise, elle a également publié plusieurs articles dans des magazines réputés et spécialisés dans la gestion du risque de crédit et du recouvrement.

Q : Quelle méthode de gestion préconisez-vous? 

R : Je gère de la banquette arrière. C’est-à-dire que mon style de gestion est participatif, collaboratif et démocratique. Je respecte les points de vue de tous, je consulte et je suis à l’écoute sans vraiment chercher à faire consensus, mais toujours consciente que la décision finale me revient. D’autre part, j’exerce un style de gestion transformationnelle en prenant les moyens pour augmenter la productivité de mes collaborateurs et améliorer leur efficacité.

Q : Qui a été votre plus grand mentor? 

R : Ma mère, parce qu’elle est intelligente, belle, stylée, classe, douce et visionnaire. Elle a fait de moi qui je suis, elle a fait de nous qui nous sommes. Ma famille est comme une meute de loups ; le but de la meute est, dans l’intérêt de chacun, d’être toujours unis pour être plus forts. Ma mère est Alpha. C’est elle qui a eu l’idée de nous déménager d’Haïti et nous amener au Canada. C’est une idée que je classifie de « coup de génie » chaque fois que j’y pense. Elle nous a initiés au bénévolat, car, dit-elle, servir l’autre est notre seul but d’exister. Elle aura 90 ans cette année.

Q : Combien d’employés avez-vous eu à gérer au total depuis le début de votre carrière? 

Plus d’une centaine.

Un parcours hétéroclite impressionnant

Madeleine Féquière a fait des études collégiales au Collège Canado-Haïtien, un BACC en traduction à l’Université Concordia, un certificat en finances à l’École des hautes Études commerciales et un diplôme du programme court de Maîtrise en administration des affaires à l’Université McGill. Actuellement elle est inscrite au PPA (Programme de Perfectionnement des Administrateurs IAS-Rotman à l’Université de Toronto. Avant de se joindre à Domtar, l’entrepreneure a été, entre 2000 et 2008, directrice principale du crédit global de la société Abitibi/Bowater. Auparavant, elle a occupé les postes de vice-présidente adjointe au crédit global à Téléglobe (1998-2000) et de directrice internationale du crédit à Microsoft/Softimage (1996-1998).

Une belle marque de solidarité

Madeleine Féquière désire non seulement rester en contact avec son pays d’origine, mais également utiliser son influence pour améliorer la condition de ce dernier. Par exemple, en août 2009, elle travaillait à la mise sur pied de la Fondation KANPE avec les fondatrices de celle-ci. De plus, quelques jours après le terrible séisme qui a touché Haïti le 12 janvier 2010, la femme d’affaires s’est jointe à un groupe d’avocates québécoises d’origine haïtienne pour sensibiliser et solliciter l’aide de certaines instances, dont la Fondation du Grand Montréal où elle siégeait à titre de membre du conseil d’administration.

Nommée parmi les « célébrités haïtiennes au Canada » par l’Haïti Connexion culture, Madeleine Féquière est un modèle pour les femmes de sa communauté à qui elle voue une solidarité indéfectible.

Donner la chance aux femmes de s’émanciper et de prospérer

Son implication dans la cause des femmes ne date pas d’hier.  Elle a été présidente de Résidence Projet Chance, un organisme qui vise à venir en aide aux mères monoparentales qui poursuivent des études à temps plein. Sous sa gouverne, elle a initié l’expansion de Résidence projet Chance de 23 à 42 unités

Madeleine Féquière est également la fondatrice de l’Alliance des femmes d’affaires et professionnelles haïtiennes de Montréal, le seul réseau ayant pour mission de contribuer à l’avancement de la femme québécoise d’origine haïtienne sur les plans professionnel, politique et social. Depuis 2005, l’organisation est dormante pour laisser le champ libre à la Jeune Chambre de Commerce Haïtienne de Montréal de former une nouvelle génération de leaders.

Prix et distinctions

Madeleine Féquière est récipiendaire de plusieurs prix honorifiques pour son implication dans les causes sociales et communautaires et sa contribution exceptionnelle à l’avancement de sa profession.

En voici quelques exemples :

  • 2016 : le prix « Leadership » de l’Association des Femmes en Finance du Québec (AFFQ) lui a été décerné lors de leur gala annuel
  • 2014 : elle fait partie de la cohorte de Diversité 50 du Conseil Canadien pour la Diversité Administrative.
  • 2011 : elle reçoit le prix Toussaint-Louverture par la Jeune chambre de commerce haïtienne, pour sa contribution exceptionnelle au rayonnement de la communauté haïtienne et aussi pour s’être distinguée par sa vision, son leadership et ses réalisations au sein de la société québécoise.
  • 2011 : elle est reconnue par Premières en Affaires comme une des 8 femmes incontournables à l’international.
  • 2011 :  elle reçoit une reconnaissance spéciale dans le cadre des Prix d’Excellence en gestion de risque de crédit de CCR, Londres, Grande Bretagne
  • 2003 : Prix NFG pour l’expansion de Résidence projet Chance de 23 à 42 unités.

SUIVEZ LE TRAVAIL DE MADELEINE FÉQUIÈRE 

Twitter.com/MadeleineFéquière
Facebook.com/Domtar

Domtar.com
Facebook.com/KANPE
Kanpe.org