Elise Schroeter

Directrice générale, chef de bureau, Montréal

Willis Towers Watson

Mis en ligne le 02/07/18

À la tête du bureau de Montréal de Willis Towers Watson, responsable de plus de 300 employés et des relations avec les clients clés, Elise Schroeter a travaillée avec une myriade de clients locaux et internationaux dans de nombreux secteurs. Des institutions financières à la construction, de la santé à la logistique, elle s’engage à aider ses clients à atteindre leurs objectifs en réunissant les meilleures équipes pour fournir des solutions pertinentes et offrir un service de haute qualité. Sa carrière l’a amenée, ainsi que sa famille, partout à travers le monde; de l’Afrique de l’Ouest à l’Europe en passant par l’Amérique du Nord. C’est cette vaste expérience internationale qui a façonné sa carrière et sa vie.

Comment expliquez-vous votre profession à quelqu’un qui ne connaît rien de ce que vous faites?
Les chefs de bureau sont un point central qui servent à établir un lien entre les clients et nos solutions internes pour générer des ventes rentables. Entre autres, les chefs de bureau sont responsables de la croissance des revenus et de la gestion d’un portefeuille de clients dans les divers grands secteurs de notre entreprise, du développement des marchés, du perfectionnement du personnel et de l’établissement de solides relations avec les clients. Un autre aspect crucial de mon travail est de servir de modèle, de conseillère et de mentor à tout le personnel, d’incarner les valeurs de Willis Towers Watson et de favoriser un environnement de collaboration.

Quel moment ou quel projet a réellement lancé votre carrière?
Lorsque j’ai décidé d’aider une collègue et que je suis revenue plus tôt de mon congé de maternité pour faire une présentation à un client avec elle. Plus tard, cette expérience m’a permis de devenir directrice au sein de cette entreprise. J’ai compris que c’était avantageux de faire preuve de souplesse. Ce n’est pas parce que j’étais en congé de maternité que je ne pouvais pas prendre une journée pour soutenir mes collègues. Cette présentation m’a permis d’être affectée à un mandat de grande importance qui s’est échelonné sur plusieurs années, et grâce auquel j’ai obtenu beaucoup de succès et de reconnaissance par la suite.

Quel a été le plus grand risque que vous ayez pris dans votre carrière?
Chez Willis Towers Watson, je dirais que c’est lorsque j’ai pris la décision de déménager avec toute ma famille, et même mes parents, au Québec. C’était un nouveau pays, nous devions apprendre une nouvelle langue et une nouvelle culture. Ce fut une décision très importante, non seulement pour moi sur le plan professionnel, mais aussi pour mes enfants; d’accepter ainsi de vivre de nouvelles expériences

« Dire oui à des occasions qui ne semblent pas faciles et qui nous sortent de notre zone de confort peut être l’expérience la plus enrichissante au cours de sa vie. »


Quelle a été votre plus grande réussite ou votre plus grande fierté?
Le cadre de vie différent et multi-générationnel que nous avons établi pour nos enfants. Depuis que mes enfants sont nés, leurs grands-parents vivent avec nous à la maison. En tant que femme, je travaille à l’extérieur et c’est mon conjoint d’origine allemande qui travaille à la maison pour s’occuper de la famille. Je crois que c’est un bel exemple de diversité et de style de vie que nous tentons de démontrer à nos enfants et à notre entourage.

Comment votre expérience internationale vous aide dans votre vie professionnelle?
Mes expériences en Afrique, en Europe, aux États-Unis et au Canada m’ont appris qu’il y a des gens formidables partout dans le monde, qu’il suffit de les trouver et d’établir des relations avec eux. Je crois que malgré mes modestes débuts, je suis capable de faire des choses incroyables en étant entourée des bonnes personnes. S’associer à des gens formidables est gratifiant et peut mener à un immense succès!

Comment perceviez-vous votre profession avant ?
J’avais imaginée une carrière bien différente de celle que je vis. Aujourd’hui, je me rends compte que, bien que mon parcours ait été très différent de ce que j’avais prévu, les occasions que j’ai eues d’apprendre plusieurs langues, de vivre à divers endroits et d’exercer diverses fonctions ont enrichi ma vie et m’ont permis d’être une meilleure mère et une meilleure conseillère auprès de mes collègues et des jeunes sur lesquels je peux exercer une influence. J’aspire à vivre ma vie professionnelle de façon globale en incorporant tous les aspects de ma vie dans ma carrière. Mon conjoint, mes enfants et mes parents ont tous fait partie de mes décisions de carrière, et j’essaie de leur faire découvrir les divers aspects de mon travail, lorsque cela est pertinent.

« On ne peut pas séparer le travail de la vie personnelle : ils sont étroitement liés, et si vous vous ouvrez aux possibilités qui se présentent, vous pouvez avoir une grande influence sur la vie des gens, même dans le contexte des affaires. »

Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu?
Ne laissez pas les problèmes s’aggraver. Soyez audacieux, faites-y face et faites avancer votre équipe.

Quel serait le meilleur conseil que vous pourriez donner?
Soyez ouverts, dites oui aux occasions qui se présentent; vous serez surpris de voir où ces décisions peuvent vous mener!

Quelle méthode de gestion préconisez-vous?
Je prêche par l’exemple. La confiance, la motivation, l’engagement et la remise en question du statu quo sont des éléments clés de mon approche de leadership. Exigez le meilleur de vous-même!

Qui a été votre plus grand mentor?
J’en ai trop pour en choisir seulement un. Que ce soit mes parents, mes clients, mes collègues et mon mari, ils ont tous contribué à mon succès. J’ai la chance d’avoir de nombreuses personnes à remercier pour ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant.

Désirez-vous nous faire part d’une anecdote ou d’un moment qui aurait marqué votre parcours?
Ce qui me vient à l’esprit, c’est ce que j’ai vécu avec quelques-uns de mes clients dans l’exercice de mes fonctions précédentes. Au début, nous étions des étrangers qui travaillions à établir une relation et à bâtir un lien de confiance. Au fil du temps, nous sommes devenus des conseillers de confiance et, en même temps, nous sommes devenus des amis proches. Aujourd’hui, ces amis proches continuent à me conseiller et se fient à mes conseils pour atteindre leurs objectifs, essayer de nouvelles choses et atteindre de nouveaux sommets. C’est pour cette raison que je crois qu’on ne peut pas séparer le travail de la vie personnelle : ils sont étroitement liés, et si vous vous ouvrez aux possibilités qui se présentent, vous pouvez avoir une grande influence sur la vie des gens, même dans le contexte des affaires.

Élise Schroeter est la directrice générale de Willis Towers Watson à Montréal , une société mondiale de premier plan en services-conseils, en courtage et en solutions qui aide ses clients partout dans le monde à transformer le risque en parcours de croissance. Elle est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires décernée par l’Université Temple, où elle s’est spécialisée en administration des ressources humaines et en gestion internationale des affaires. Elle est titulaire d’une maîtrise en économie européenne décernée par l’Europa-Institut de l’Université de Saarland, en Allemagne, et d’un baccalauréat avec distinction en économie de l’Université du Bénin, au Nigéria.