Ben-Marc Diendéré

Vice-président principal, Communications, Affaires publiques et image de marque

La Coop fédérée

Mis en ligne le 13/01/17

Homme d’affaires, expert en communications et philanthrope

Ben-Marc Diendéré est arrivé au Québec à l’âge de 25 ans, après avoir complété non seulement une, mais deux maîtrises à l’international. Diplômé de la Sorbonne ASSAS Paris 2, Institut français de presse, Paris. Diplômé des HEC de Montréal en gestion d’organismes culturelles. Depuis, il oeuvre au sein d’organisations québécoises en tant que gestionnaire et spécialiste des communications, affaires publiques et image de marque. Aujourd’hui, il occupe le poste de vice-président principal à La Coop fédérée, premier groupe agroalimentaire du Québec et deuxième au Canada. Cet homme d’affaires et de communications se distingue par ses compétences et habiletés en communications, ainsi que ses actions de mentorat, de rayonnement et de philanthropie. Enfin, il siège à de nombreux conseils d’administration d’organisations dont les valeurs et intérêts sont proches des siens, dont l’Université de Montréal et le Conseil des Arts. Il a été nommé par le gouvernement du Québec sur le très sélect comité consultatif de l’économie et de l’innovation.

« Je me trouve chanceux. Chanceux d’avoir la carrière que j’ai, d’être entouré de gens bienveillants, chanceux du parcours que j’ai eu, mais je sais aussi que j’ai travaillé fort pour être là où je suis aujourd’hui et je continue de le faire! J’aime l’éducation. »

 

bm-banner-4

D’origine burkinabé, Ben-Marc Diendéré est entré à La Coop fédérée en 2011 en tant que directeur des communications après un parcours très remarqué à la haute direction de Québecor Médias Inc. Très rapidement, il a monté les échelons partout où il est passé. Aujourd’hui il est Vice-président principal de la plus importante organisation agroalimentaire au Québec, qui détient de grandes entreprises comme Olymel, BMR, La Coop division agricole et propriété de plus de 90 000 membres répartis à travers 72 coopératives, et dont le chiffre d’affaires s’élève à 6 milliards de dollars. Avant ce succès corporatif, cet homme d’ambition a également monté les échelons de Québécor Médias Inc. de 2005 à 2011, jusqu’au poste de directeur principal aux relations institutionnelles, affaires publiques et corporatives du plus grand groupe médias et contenus du Québec.

« Quand je regarde d’où je viens, après avoir étudié sous des lampadaires, sans eau courante jusqu’à l’âge de 12 ans, et être où je suis aujourd’hui… C’est un miracle! »

bm-banner-3

 

Q : Quelle méthode gestion préconisez-vous?

R : Selon Abraham Maslow « il est tentant, si le seul outil dont vous disposez est un marteau, de tout traiter comme si c’était un clou. » Ceci étant dit, je suis un fervent de la gestion participative et motivationnelle. J’oriente ma méthode de gestion pour faire en sorte que mes employés aient toujours envie de se surpasser au travail, d’être davantage productifs et de développer un sentiment d’appartenance envers la grande coopérative qui nous emploie.

Q : Qui a été votre plus grand mentor?

R : Mon plus grand mentor au Québec est Pierre Lampron. Ex-président de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et ancien directeur du bureau de Téléfilm Canada à Paris, Pierre Lampron a également une longue expérience d’administrateur, entre autres dans le monde politique. Il a également occupé des postes clés au sein de Quebecor Media et de certaines de ses filiales, où j’ai eu la chance de le côtoyer. Ce grand homme m’a toujours inspiré et surtout, m’a tellement appris! Dans ma tête, mes plus grands mentors restent Mandela, Maya Angelou et surtout ma mère.

bm-banner-5

L’éducation, un rôle clé dans tout accomplissement

Après avoir complété une maîtrise en gestion et en marketing à la Sorbonne et une maîtrise de sociologie de l’information et de la communication de l’Université de Ouagadougou, Ben-Marc Diendéré a poursuivi ses études à Montréal, en effectuant un 2e cycle en gestion d’organismes culturels des HEC de Montréal. Ben Marc Diendéré a travaillé à Synergie Paris comme chargé de relations publiques, à la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC), et au Partenariat international, à titre de directeur de projets internationaux avant de se joindre aux équipes de haute direction de Québecor Média puis de La Coop fédérée.

Solidarité avec le Burkina Faso

Le philanthrope a à coeur l’accroissement du pouvoir économique des jeunes, des femmes de partout dans le monde. En mars 2016, Ben-Marc Diendéré a entre autres présidé la soirée Solidarité avec le Burkina Faso du Centre d’études et de coopération internationale (CECI), organisé en soutien à l’entrepreneuriat féminin. Il a également été président d’honneur pour divers organismes dont Diapason jeunesse, Porte-parole (compagnie de théâtre documentaire), les Journées de la culture et l’Association de l’anémie falciforme du Québec. En plus de ses nombreuses implications sociales, le vice-président est également défenseur des arts, de la culture et du numérique.

L’intégration, un échange de promesses

Pour ce Québécois aux multiples intérêts et implications, l’identité se construit autour d’une personnalité, d’une expérience et non d’une pigmentation. « L’identité se construit à plusieurs niveaux, et c’est, entre autres, le résultat de connexions humaines profondes », explique Ben-Marc Diendéré. « Mon identité est celle d’un Québécois, d’un Montréalais surtout, d’origine africaine. » Pour ce citoyen du monde, se sentir intégré c’est se sentir en sécurité, mais c’est aussi un échange de promesses ; d’un côté, la promesse que le Québec fait à ceux qu’il reçoit d’être une terre d’accueil et de prospérité, et de l’autre, la promesse que font les nouveaux arrivants de donner le meilleur d’eux-mêmes pour que la société en profite.

SUIVEZ LE TRAVAIL DE BEN MARC DIENDÉRÉ 

lacoop.coop
Twitter.com/LaCoop_fédérée
LinkedIn.com/LaCoopfédérée
Twitter.com/Marc_ben
LinkedIn.com/BenMarcDiendéré